AccueilAuteursAlain DamasioLes furtifs

Commentaire

Les furtifs — 5 commentaires

  1. MMMM.… ça m’intéresse bien ça… je crois que je vais y passer… quand il sera en poche ! merci pour cette belle critique circonstanciée mais pas trollée… à plusse !

    • Fais attention, Christina. Nous avons parlé il y a quelque temps de La horde du contrevent, du même auteur, (et que j’ai préféré, personnellement), et nous avions vu qu’il n’est pas trop dans le style que tu affectionnes. Celui-ci est bien « pire » ! 😎

  2. Pour moi, Claude, j’ai pris un énorme p.… à lire ce livre. J’attendais depuis quelques temps un livre original, un livre qui sorte du lot car nos auteurs actuels voguent sur les thèmes à la mode et proposent des livres qui me semblent tous pareils. Combien de livres dont j’ai refermé la dernière page en sachant que je les aurai oubliés aussitôt. C’est ainsi que depuis un certain temps j’ai commencé à lire tous les grands chefs d’oeuvre de la littérature mondiale de tous les temps que je n’avais jamais abordés. Pour en revenir à Alain Damasio et “Les Furtifs”, il faut se donner la peine de le lire car ce livre est foisonnant et il imagine très bien notre future société (qui a déjà débuté) du tout connecté. Imagination du langage, du style où chaque interlocuteur est représenté par des signes afin de savoir qui parle. C’est pour moi, le plus grand livre de littérature depuis un certain temps car c’est vraiment l’oeuvre d’un créateur et non celle d’un scribouillard qui veut être dans l’air du temps et que ses livres se vendent.

    • C’est évident qu’en terme de créativité, ce bouquin, comme d’ailleurs tout ce qu’écrit Damasio, dépasse de loin tout ce qui a été fait. Comme “jongleur de mots”, j’ai déjà eu l’occasion de dire qu’il est pour moi le digne successeur de Georges Perec. Et comme inventeur, il est sans doute le plus grand de tous. Je ne l’ai pas lu au meilleur moment pour moi, je suis conscient d’être passé à côté de beaucoup de choses. J’aurais dû attendre un peu, mais j’étais trop impatient. Je m’y replongerai un jour. En attendant, je te conseille fortement de lire La horde du contrevent, et La zone du dehors. Il a également écrit un recueil de nouvelles surprenantes, Aucun souvenir assez solide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *