L'œufL’œuf et la poule

« Les scientifiques ont enfin apporté la réponse et la solution finale à l’une des plus vieilles et des plus préoccupantes énigmes de l’Histoire. Te rends-tu compte, Marc, de l’exploit que cela représente ?

— Je m’en rendrais peut-être compte quand je saurai de quelle grande question il s’agit. »

Les deux frères étaient en train de siroter une bière sur le balcon de l’appartement de Marc. Son fils Valentin, âgé d’une douzaine d’années, observait avec curiosité le chantier de construction dont la poussière s’élevait un peu plus loin. Mathieu déclara d’un ton solennel :

« Il s’agit de la question de l’œuf et de la poule ! »

Marc pouffa de rire.

« Encore cette bêtise ? La poule est née d’un œuf, mais cet œuf a été pondu par une poule, qui elle-même venait d’un œuf, qui lui-même… Alors, qui est apparu en premier, l’œuf ou la poule ? »

Il but une gorgée de sa bière et regarda son frère ironiquement.

« Et tu dis que les scientifiques ont trouvé la solution ? C’est tout ce qu’ils ont à faire, se pencher sur des blagues de collégiens ? »

Le collégien Valentin ne semblait pas s’occuper de ses aînés. Il ne quittait pas des yeux, sur le chantier, l’installation d’une grue qui promettait d’être très haute. Le montage avait commencé la veille. Plusieurs camions étaient arrivés. L’un d’eux était équipé d’un très long bras télescopique qui permettait à l’opérateur de saisir sur les autres bahuts les différents éléments qui constitueraient la grue. Ils étaient présentés au milieu du chantier à une équipe de techniciens qui les assemblait.

Le socle avait rapidement été déposé, et en grande partie recouvert de nombreux et énormes blocs de béton qui le lestaient efficacement. Puis le camion-grue y avait amené un à un les éléments du mât vertical.

« Il ne s’agit pas d’une blague de collégiens », reprit Mathieu. « Du moins, elle n’en a que les apparences. En réalité, pour appréhender la solution, il faut se pencher sur la théorie de l’évolution de Darwin.

— Pour appréhender la solution ? Wouahou ! Tu causes bien, mon frère… »

Mathieu ignora la lourde raillerie contenue dans la réflexion de Marc.

Sur le chantier, le mât avait été achevé le matin, avec son vérin de télescopage qui permettrait d’augmenter ultérieurement la hauteur du pylône déjà monté. En bien moins de temps que Valentin l’aurait cru, les ouvriers avaient installé et fixé la contre-flèche, la partie arrière de la grue. À présent, le long bras télescopique du camion-grue, développé au maximum, présentait la flèche, c’est-à-dire l’organe portant de l’engin, destiné à lever les charges, et qui avait été préalablement assemblé au sol par sécurité.

Les deux adultes poursuivaient leur conversation.

« Quel rapport avec Darwin ? Tu vas me sortir que les poules descendent directement des dinosaures, c’est ça ?

— Ça n’a rien à voir. Ne cherche pas à me faire dire ce que je n’ai pas dit. L’explication est finalement assez simple… »

Pour se donner des forces et le temps de réfléchir à ce qu’il allait expliquer, Mathieu avala une longue gorgée, réprima un renvoi, et se lança.

« Selon Darwin, toute génération d’un être vivant est (légèrement) différente de la précédente. Elle est un peu plus élaborée chaque fois. Tu me suis ?

— Jusque-là, pas de problème.

— Avant la poule que nous connaissons…

— … et qui est fort comestible.

— … il y a eu un autre animal, un autre volatile, mais qui n’était pas encore tout à fait une poule. Entre cet oiseau et notre cocotte, il y a une différence peut-être minime pour des profanes comme nous, mais qui fait que l’un est une poule “moderne” et pas l’autre. D’accord ? »

Marc siffla une nouvelle rasade et approuva de la tête.

« Admettons. C’est un peu tiré par les plumes, ton histoire.

— Pas du tout. Il y a le singe, et il y a l’homme. C’est pareil. L’homme descend du singe. Il y a eu un moment où une femelle singe a donné naissance à un être subtilement différent de la génération précédente, et qui a mérité l’appellation “homme”.

— Je vois ce que tu veux dire. Et notre poule, dans tout ça ? »

La flèche de la grue avait été mise en place. Valentin apercevait à présent les techniciens installer les tirants, tandis que le camion-grue hissait les impressionnants blocs de béton du contrepoids. Bientôt, le treuil, les poulies, les ultimes câbles et la cabine du grutier furent montés et l’engin opérationnel.

« Pour notre poule, c’est pareil. Le volatile qui a précédé la poule pondait évidemment des œufs pour se reproduire. Un beau jour, est sortie d’un œuf une volaille subtilement différente de ses géniteurs, qu’on a appelé une poule.

— Et alors ?

— Alors, c’est la preuve que l’œuf est arrivé avant la poule ! Un œuf, qui était un œuf de poule, puisqu’une poule en est sortie, mais qui avait été pondu par une femelle d’une espèce d’oiseau qui n’était pas totalement une poule. Voilà comment est apparue la première poule ! »

Mathieu triomphait. Pour célébrer son succès, il décapsula une autre canette. Marc se repassait mentalement les explications de son frère sans trouver de faille au raisonnement. Pour la forme, il rétorqua :

« À partir de quel moment peut-on décider qu’un volatile devient une poule ou qu’un singe devient un humain ?

— Ça, c’est le problème des spécialistes. »

Valentin regardait le grutier gravir lentement les échelons qui le menaient à sa cabine où il procéderait aux dernières vérifications. Le camion-grue avait replié son immense bras et s’apprêtait à quitter les lieux. Le chantier et la construction allaient réellement commencer… Toutefois, le gamin était perplexe. Il avait vaguement suivi le dialogue entre son père et son oncle et s’adressa à ce dernier.

« Tonton ?

— Oui, mon grand ?

— Dis-moi… puisqu’il faut une grue pour monter une grue, comment a-t-on construit la première grue ? Comment est-elle apparue ? »

.oOo.

Pour celles et ceux que ça intéresse, voici un lien vers une petite vidéo en 3D de six minutes qui explique de façon claire comment on monte une grue.

Et voilà un autre lien, qui indique les noms des différentes parties d’une grue.


Commentaire

L’œuf et la poule — 12 commentaires

    • J’ai pensé à toi en écrivant cette histoire, j’étais sûr que tu me ressortirais le coup de la moule ! 😆
      Pour les non-initiés, voici des explications. Une nouvelle espèce animale est apparue, croisement d’une poule et d’un lama. Vous pourrez en découvrir une des rares images en suivant ce lien.

  1. Oui, mais l’œuf qu’a pondu la presque poule, c’est son œuf à elle, à personne d’autre. Donc c’est l’œuf de la presque poule, pas de la poule ! Donc c’est la poule qui était en premier, puisque qu’elle vient d’un œuf, certes, mais d’un œuf d’une presque poule, pas d’un œuf d’une vraie poule ! En fait tout dépend de ce qu’on appelle un œuf de poule. Est-ce un œuf pondu par une poule ou une œuf qui contient une poule ? Il y a une imprécision dans la définition. Donc, suivant la définition qu’on retiendra, on répond différemment à la question fondamentale et vitale de la poule et de l’œuf. Quoiqu’il en soit, ce qui est “presque” certain, c’est que la première poule vient d’un œuf pondu par une presque poule. Après, est-ce un œuf de poule ou de presque poule ? That is the question !
    Et puis c’est pas si simple, parce que cette pauv’poule, elle se retrouve toute seule. Donc elle va finir par aller voir un presque coq. Et alors, qu’est-ce qui prouve que leurs œufs vont donner une autre poule ou un autre coq, hein ? ça donnera peut-être une quasi poule ou quasi coq, qui sais ?
    Voilà. Tu m’as suivi ? Non ? Pas grave. Moi non plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *