074-AmnésieAmnésie

« C’est étrange… j’ai oublié le nom de ce vil­lage où j’ai vécu quand j’étais gosse.

— Il n’y a rien d’étrange, ça arrive. Tu as un nom sur le bout de la langue, mais impos­sible de…

— Ce n’est pas ça que je veux dire. Enfin, je veux dire… ce n’est pas ça qui est étrange.

— C’est quoi, alors ?

— C’est que je me sou­viens du vil­lage, je revois la place, la mai­son que j’habitais, je me sou­viens qu’il a un nom, bien sûr, mais j’ai oublié lequel.

— Tu radotes. (En plus.)

— Com­ment puis-je me rap­pe­ler ce que j’ai oublié ?

— Quoi ? ? ?

— Je me rap­pelle que j’ai oublié le nom. Si ça, c’est pas étrange…

— Oui, c’est bizarre, en effet.

— Je me rap­pelle tout, sauf du nom. Pour­tant, le nom d’une ville, c’est ce qui la carac­té­rise, non ?

— Euh… Oui.

— Si tu dis par exemple “Je viens de Pion­sat”, tout le monde peut savoir d’où tu viens, même si la per­sonne n’a jamais enten­du par­ler de Pion­sat.

— Dis, ça existe vrai­ment, Pion­sat ?

— Oui, c’est dans le Puy-de-Dôme.

— Com­ment le sais-tu ?

— Je me le rap­pelle.

— Mais tu ne te rap­pelles plus le nom du vil­lage où tu as vécu ?

— Quel vil­lage ?

— Celui où tu as… Tu me fais mar­cher, là ?

— Pas du tout. J’ai vécu dans un vil­lage ?

— Oui. Tu viens de me dire que tu ne te sou­ve­nais plus de son nom.

— Ah, oui ! Pour­tant, je me sou­viens du vil­lage.

— C’est étrange.

— C’est ce que j’ai dit.

— Non, tu as dit que c’était bizarre.

— Bizarre ? Moi j’ai dit bizarre ?

— Oui. Enfin… je crois.

— Tu ne te sou­viens plus ?

— Je ne me sou­viens plus de quoi ?

— De ce vil­lage où tu as vécu.

— Dans le Puy-de-Dôme ?

— Tu te rap­pelles que c’était dans le Puy-de-Dôme ?

— Non, c’était dans la Sarthe.

— Ce n’était pas Pion­sat, alors.

— Non, c’était Tres­son.

— Eh bien voi­là, tu te le rap­pelles !

— De quoi ?

— De ce vil­lage où tu as habi­té. C’était Tres­son.

— Tres­son ? Jamais enten­du par­ler.

— Tu te moques de moi ?

— Pas du tout…

— Hou, là, là ! Je ne sais plus où j’habite, moi…

— Moi non plus. Et je ne sais plus qui ne se sou­vient plus de quoi…

— Pour­quoi, tu es anéz… azné… améz­nique ?

— Ben non, je m’en sou­vien­drais.

— Ou bien ça fait long­temps, et tu as oublié.

— Oublié quoi ?

— Oublié, quoi !

— Tu as rai­son, c’est bizarre.

— Le vil­lage est bizarre ?

— Mais non, ce que tu m’as dit !

— Tu te rap­pelles ce que j’ai dit ?

— Non. Rap­pelle-toi que j’ai oublié.

— Tu as rai­son, je dois avoir des trous de mémoire.

— C’est ce que je t’ai dit.

— À moi ?

— Ben oui, tu m’as bien dit que tu avais des trous de mémoire ?

— Je m’en sou­viens très bien.

— C’est qu’ils ne sont pas bien gros, ces trous de mémoire.

— Quels trous de mémoire ?

— Ceux dont tu souffres.

— Qui, moi ? »


Commentaire

Amnésie — 8 commentaires

  1. J’avais trou­vé un com­men­taire achte chia­dé à lais­ser, mais je ne m’en sou­viens plus.
    C’est dingue quand même, d’oublier à ce -
    Oublier quoi, déjà ?

  2. Il me sem­blait que j’avais quelque chose à te dire ?
    Je suis stu­pide, je te l’ai déjà dit.
    C’était quoi au fait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *