A comme Alone

ACommeAloneNe cherchez pas de grande philosophie dans cette histoire, il n’y en a pas. Dans une France post-apocalyptique vivent des alones, des solitaires n’appartenant à aucun groupe qui se déplacent en permanence pour trouver subsistance. Il y a aussi des nasses, des fanars et autres, organisés et regroupés en communautés. Tout ce petit monde tente de survivre dans cet univers à la dérive, soumis aux lois de la violence et du plus fort. Pépé est un alone et il cherche à retrouver dans cette jungle une femme qu’il a autrefois aimée et qu’il croyait morte.

Thomas Geha a planté ce décor, parfois tiré par les cheveux, et y déroule une aventure parsemée de quelques contradictions ou détails qu’il ne se donne pas la peine de justifier. Qu’importe, ça se lit facilement pourvu que le lecteur ne soit pas trop exigeant. S’il l’est… il vaut mieux lire autre chose, mais ne perdons pas de vue qu’il s’agissait là du premier roman de cet auteur.

Deux points sont à noter. Le premier, c’est que la version que j’ai lue est une ancienne. Une nouvelle, récrite par l’auteur, est prévue pour 2014, je ne doute pas qu’elle soit de meilleure facture.

Le second, c’est que ce livre est celui dont j’ai déjà parlé à propos de cette affaire de “piratage rémunéré”, sur le site Team Alexandriz.