L’alchimiste

AlchimisteQue j’aime les contes philosophiques !

C’est simple, ça se lit sans effort, il y a une jolie histoire, une happy end, et ça laisse rêveur, plein d’une bonne grosse envie de méditer.

En plus, si l’on a un peu de mémoire (des post-its dans la poche peuvent la remplacer), c’est un réservoir presque inépuisable de phrases magnifiques qu’on peut replacer dans les réunions de famille pour éblouir sa belle-mère ou clouer le bec à son beauf.

Essayez donc celle-ci :

J’ai peur de réaliser mon rêve et n’avoir ensuite plus aucune raison de continuer à vivre.

Ça en jette, non ? La conversation a des chances de se poursuivre sur ce thème. Alors, après quelques minutes, ajoutez d’un ton pensif :

Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre un rêve impossible : c’est la peur d’échouer.

J’ai l’air de me moquer, mais c’est vrai que j’aime énormément ce type de livre. On y croise quelques lieux communs, toutefois l’important n’est pas dans l’histoire, il est dans ce qui en reste pour le lecteur.

Il est rare de rencontrer dans ce genre de récit des idées résolument originales. Ça tourne autour de la liberté, de l’amour, de l’avenir, du sens de la vie ou celui de sa voisine la mort, de la valeur de l’humain… Cependant, l’auteur habile sait capter l’attention et montrer de nouveaux points de vue.

Avec ce petit livre, Paulo Coelho a fait fort. Il en a vendu des dizaines de millions d’exemplaires, dans plus de cinquante langues. Il y est question de la « Légende Personnelle ». De quoi s’agit-il ? C’est une chose que chacun de nous porte en lui, une sorte de projet d’avenir, qu’on doit tout d’abord découvrir en nous, et ensuite réaliser, même si cela doit nous coûter la vie. Pour y parvenir, il faut écouter son cœur.

Je vous l’avais dit, il n’y a là rien de vraiment inédit, sauf que sous la plume de cet auteur, l’affaire prend un côté magique.

Santiago, un jeune berger espagnol, apprend par un rêve nocturne qu’un trésor l’attend près des pyramides d’Égypte. Il vend ses moutons, traverse le détroit de Gibraltar, et se lance dans un voyage qui va durer pas mal de temps. Bien sûr, il y a des obstacles, des accidents, de méchantes personnes entre lui et son objectif. Mais il rencontrera également des amis et des sages, comme ce fameux alchimiste, qui l’aideront dans sa quête.

Ma conclusion sera en demi-teinte. Oui, j’ai beaucoup aimé. Oui, c’est bien écrit. Mais aussi… Oui, il y a des passages un peu cucul et des phrases préfabriquées.