Demian

Sous-titré Histoire de la jeunesse d’Émile Sinclair, ce roman hors des sentiers battus commence à dater puisqu’il a été écrit en 1919.

Le narrateur, Émile Sinclair (c’est sous ce pseudonyme qu’Hermann Hesse l’a initialement publié) est un jeune garçon qui vit à cheval sur deux mondes. Celui qu’il appelle le monde lumineux, où il a ses repères, sa famille, le monde qu’il comprend et où tout est rassurant. Et le monde sombre, celui des autres, des dangers, du mensonge et de la violence. Bien sûr, il est obligé de s’aventurer quotidiennement dans le second, mais il s’y sent agressé.

Un jour, il fait la connaissance de Max Demian, un garçon étonnamment mûr, plein d’un savoir et d’une maîtrise des choses qui attirent et inquiètent à la fois le jeune Sinclair, qui a toujours une vision manichéenne du monde. L’amitié les unit rapidement. Demian aide Sinclair à s’extirper de son moule et l’incite à la révolte contre le conformisme. Les deux amis grandissent, et la vie les sépare.

Sinclair est toujours dans la recherche d’un monde meilleur, partagé comme toujours entre la réalité et ses rêves idéalistes. Rarement, l’enfance et l’adolescence ont été aussi bien décrites que dans ce court roman. Le lecteur vit et ressent les difficultés du narrateur, et peine avec lui au hasard des rencontres et des espoirs. Son rude cheminement initiatique achevé, Sinclair, devenu presque adulte, retrouve Demian.

En toile de fond, le leitmotiv de l’œuvre d’Hermann Hesse : chacun doit suivre son chemin propre, qui est différent de celui du voisin. Ce petit livre n’est ni vraiment passionnant, ni franchement original, mais il exerce une forte attraction et il incite le lecteur à se poser de nombreuses questions. Depuis une trentaine d’années, je le relis régulièrement.


Après le piratage de mon site, il m’a été impossible de remettre les anciens commentaires sous une forme “normale”. Je les recopie simplement ici :

Ronchon, le 19/04/2012

Je l’ai lu aussi et je trouve ta critique sur ce livre très bien faite.