Locked-In-Syndrome

LIS

Ce livre raconte, plus ou moins à la première personne, l’histoire d’un gars qui se retrouve dans un monde virtuel, probablement celui d’un jeu vidéo.

Le style de G@rp n’est pas facile à aborder. C’est une manière d’écrire très particulière, qui réclame beaucoup d’attention de la part du lecteur. Il n’y a pas vraiment d’histoire, juste un fil à suivre, et parfois je me demande si je ne devrais pas prendre des notes. Mais celui qui accepte de faire ces efforts en est largement récompensé. L’écriture est une foison de jeux de mots, de trouvailles, de perles cachées, comme un jeu de piste où le participant doit dénicher des indices.

Elle tomba sur un os, un mac du X paradoxalement peu fiable qui lui refila un AIDS en guise d’aide.

Le lecteur que je suis n’est jamais certain d’avoir tout vu, tout repéré, tout détecté. Car il y a des renvois après plusieurs pages ou plusieurs chapitres, et même des clins d’œil à des éléments qui n’ont aucun rapport avec l’histoire. Même la typographie et la mise en page sont employées pour mettre le texte en valeur, à coup de polices de caractère et d’utilisation de signes spéciaux. Ayant la chance de compter G@rp parmi mes amis, je manque probablement de recul, mais j’ajoute pour ma défense que j’étais sous le charme de sa prose bien avant de le connaitre.

Pour garder un minimum d’objectivité et ne pas trop le faire rougir, je n’en dirai pas plus. Une recommandation, toutefois : ne loupez pas ce court roman. Et un bref extrait de celui-ci :

Le cerveau est un disque dur obsolète par avance. La mémoire n’est pas compressible à l’infini. Les modèles suivants seront plus perfectionnés, l’immortalité deviendra une fonction exécutable.

G@rp, mon pote, t’as fait fort. Angie serait fière de toi ! :-D