Tou-Fou

Catherine Dodane se définit elle-même comme “homme de cheval”, ce qui est différent de “cavalier” en ce que cela suppose de respect pour l’animal, et pour l’importance donnée à la relation avec lui. Ce tout petit livre d’une soixantaine de pages est un témoignage poignant d’une telle relation. Plus que cela, c’est l’histoire d’une grande amitié, entre Catherine et Tou-Fou.

L’existence de Tou-Fou a commencé de manière dramatique puisque sa mère est morte en mettant bas. Catherine est donc amenée à le nourrir au biberon. Bien sûr, cela crée entre eux une relation particulière, très forte, dans laquelle chacun a fortement besoin de l’autre.

Tou-Fou aussi est particulier. C’est un cheval d’une rare volonté et d’une rare intelligence. Catherine comprend rapidement que rien ne sera ordinaire et que rien de ce qu’elle a appris auparavant à propos des équins ne lui sera utile avec Tou-Fou. Commence alors un long apprentissage réciproque, au cours duquel chacun progresse grâce à l’autre. De drames en anecdotes drôles, de moments difficiles en réussites, l’un et l’autre avancent.

Quelle naïveté de croire que, parce qu’on est considéré comme un cavalier émérite, cela oblige un cheval à la soumission.

Catherine apprend beaucoup de choses à propos des chevaux, bien sûr, mais aussi à propos des animaux en général et surtout sur la vie. S’adressant au lecteur, elle dit : J’ai souhaité t’offrir le témoignage d’une collaboration pleine et entière entre deux êtres. Quelle magnifique preuve de son humilité et de sa sagesse !

Catherine, je sais que tu passeras tôt ou tard sur cette page, alors j’en profite pour te remercier directement pour cette belle histoire et pour la bonne qualité de nos relations.


Après le piratage de mon site, il m’a été impossible de remettre les anciens commentaires sous une forme “normale”. Je les recopie simplement ici :

Ronchon, le 16/08/2012

C’est avec beaucoup d’émotion, plus une petite larme de bonheur au coin des yeux que je te remercie pour cette présentation de Tou-Fou. J’étais moralement obligée d’écrire ce témoignage, car la découverte du niveau de l’intelligence animale ne doit pas être gardée pour soi, elle doit être partagée avec toutes les personnes aptes à s’émerveiller.

Cacile, le 16/08/2012

Ah oui ! magnifique histoire ! à lire absolument.

Véronique, le 19/08/2012

Une petite merveille ! Ma fille de 14 ans a adoré aussi. C’est sans doute la première chose qu’il faut apprendre aux enfants, le respect de l’animal, entrer dans son langage, approcher son intelligence si sensible et étonnante mais aussi apprendre du nôtre, le non verbal, celui du corps que capte très bien le cheval.
Merci Catherine pour ce beau témoignage. J’attends sa nouvelle sortie en livre papier avec patience.
Merci Claude.

Lutecia, le 25/08/2012

Quelle belle histoire, et tellement émouvante. Elle m’a d’autant plus émue que j’ai, moi-même, vécu un superbe échange “spirituel” avec un animal qui m’a beaucoup aidée, et, même si des années se sont écoulées depuis sa disparition, son souvenir est toujours aussi fort pour moi.