AccueilAuteursNicolas MathieuLeurs enfants après eux

Commentaire

Leurs enfants après eux — 7 commentaires

  1. Non Claude, tu n’es pas passé à côté. J’ai ressenti la même impression que toi. Ce livre me semble “léger” pour un Goncourt. Aussi vite lu, aussitôt oublié.
    La majorité des lecteurs aiment ce livre parce que c’est un Goncourt, que les médias en font une critique positive, etc.….
    C’est un bon livre mais sans plus et comme tu le dis trop long.

      • Frère d’âme a été jusqu’au bout grand favori du Goncourt, et ça a été une surprise pour beaucoup qu’il ne soit pas l’heureux élu.
        La folie d’Alfa est fortement teintée de sa culture. S’il avait été occidental, il aurait bien sûr été traumatisé par la mort de son ami, pas n’aurait sans doute pas sombré dans la folie. Ce sont ses croyances qui l’entraînent sur la pente, et c’est ce qui rend ce roman si fascinant, car l’histoire se double de découverte.

    • Le sujet essentiel est le déterminisme social,suivi par la projection dans un avenir hypothétique;alors,oui,le pari est réussi;et il n’y a pas d’empathie,mais en avons nous pour nous quand on fait un retour sur image;c’est un livre très visuel,presque un scénario de film;
      C’est un beau tableau de la réalité sociale,toujours en vigueur,et pour un moment,je crois

      • Le retour sur image, comme vous dites, est réussi, ainsi que le tableau dressé d’une réalité sociale. C’est avec le style, lourd et lent, que je n’ai pas accroché. Je me suis vraiment ennuyé, alors que le sujet m’intéresse. Dommage.

  2. Ouf! je n’en peux plus de ne trouver que des critiques dithyrambiques! je me suis ennuyée,contente d’en avoir terminé! Dans quelques années quelle sera la place du Goncourt 2019? je ne veux pas être méchante, mais en lisant j’ai pensé aux livres de Gilbert Cesbron qui ont été lus et relus, et puis tombés dans l’oubli car cela ne colle plus, ce n’était donc pas bien écrit pour traverser les années!
    Impression d’avoir perdu mon temps alors qu’il y a tant de beautés à lire et que les critiques oublient: question d’arrangement avec les maisons d’édition!

    • J’ai aussi été très étonné par la moyenne des avis sur ce livre.
      En fait, j’hésite toujours à lire le Goncourt, car je trouve que sa qualité à fortement baissée ces dernières années. Cette année, j’ai franchi le pas justement à cause des bonnes critiques quasi unanimes. Et j’ai été déçu…
      Merci d’être passée par mon site, Françoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *