AccueilAuteursDavid DiopFrère d’âme

Commentaire

Frère d’âme — 5 commentaires

  1. J’ai entendu David Diop parler de son livre à la télévision.
    Des paroles simples et claires à propos de ses héros, des Tirailleurs sénégalais de 14–18, de sa façon d’écrire et de la culture de son pays, qui m’ont touché (mon père n’a-t-il pas quitté son village africain lors de la seconde guerre mondiale pour faire un peu la même chose ?). Il a même évité de tomber dans le jeu des comparaisons trop européanisées que proposaient les journalistes qui l’interviewaient.
    De toute façon, comme tu le dis, le Goncourt des lycéens est toujours un bon choix. Et l’auteur se doit d’être au diapason. C’est le cas ; tant mieux !

    • Dans le livre non plus, il n’y a aucune européanisation. Le narrateur est dans sa bulle de souffrance, il ne parle de lui. Même quand il parle de son pays et de ses traditions, il le fait par rapport à lui, à son vécu. Bien sûr, il s’agit d’un roman, et l’auteur sait très bien que les lecteurs (dans leur majorité) ignorent tout de cette culture. Alors, il joue intelligemment avec ce qu’Alfa se remémore pour expliquer. Mais ce n’est jamais mis en balance avec ce qui se passe dans cette Europe en guerre. Le narrateur ne remet pas une seule fois en cause les tranchées et les massacres. Il a accepté qu’ils aient lieu, et il a accepté d’y être plongé. Ce qu’il n’accepte pas, évidemment, c’est la mort de son ami, dont il se sent tellement responsable.

  2. J’appreçue aussi les prix Goncourt des lycéens, je vais sûrement l’acheté. Je viens de finir de lire « petit pays «  de Gaël Faye .
    Un livre sur le Congo , a recommandé. Merci Claude

  3. Comme toi, j’ai été happé dans la folie d’Alfa. Que l’on comprend(en quelque sorte) : aller se faire tuer pour un pays qui n’est pas le tien en étant comme l’étaient les tirailleurs sénégalais aux premières lignes, voir son “frère d’âme” mourir devant toi !!!! Je l’ai lu en une soirée pris par l’écriture de David Diop. Beaucoup plus fort que le Goncourt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *