Foire du livre de Brive 2017

François-Henri Désérable

Comme d’habitude, je n’ai pas raté la Foire du Livre de Brive !

Cette fois, c’est avec mon fils Damien que j’y suis allé. (Il est sur la photo ci-dessus !)

L’événement ayant lieu le week-end qui suit la remise des principaux prix littéraires, plusieurs lauréats étaient présents. Éric Vuillard (Goncourt), Olivier Guez (Renaudot), Philippe Jaenada (Femina)…

J’ai commencé ma visite en allant remercier Jean-Michel Guenassia pour son dernier roman, et j’ai eu l’immense surprise (et fierté) d’apprendre qu’il lit et apprécie mes minifictions ! J’ai également félicité François-Henri Désérable dont le dernier livre est passé à travers tous les grands prix, n’en obtenant aucun alors qu’il était nominé dans tous.

Fouad Laroui

J’ai eu une intéressante conversation avec Fouad Laroui. L’an passé, à cette même foire, j’avais acheté son bouquin Ce vain combat que tu livres au monde, qui m’avait aidé à mieux comprendre le phénomène et les causes de la radicalisation des islamistes.

Je tenais à échanger quelques mots avec Sorj Chalandon à propos de Le jour d’avant, dont j’ai déjà parlé ici, et qui a été pour moi un énorme coup de cœur. C’est un homme très chaleureux, un véritable humaniste, qui communique une forte émotion, et pas seulement dans ses œuvres.

Sorg Chalandon

J’ai évidemment acheté plusieurs livres. (Comme chaque fois, j’ai largement dépassé mon budget !) Celui de Véronique Olmi (Bakhita), d’Emmanuelle Favier (Le courage qu’il faut aux rivières), sont désormais en file d’attente dans ma bibliothèque, mais je me suis également laissé tenté par des auteurs que je ne connaissais pas du tout. J’ai ainsi craqué pour La promesse, de Jean-Guy Soumy, Le fou du roi, de Mahi Binebine, et Un dissident, premier roman d’un tout jeune auteur, François-Régis De Guenyveau, avec qui j’ai eu un passionnant échange sur l’avenir de l’Homme, sujet de son bouquin.

Véronique Olmi

Bilan de cette super journée : des jambes en compote, beaucoup de fatigue, un porte-monnaie vide, des étoiles plein les yeux, encore davantage de livres à dévorer, et une furieuse impatience à revenir, qui va devoir être gérée jusqu’à l’an prochain.

5 réflexions sur « Foire du livre de Brive 2017 »

    • Ce serait un immense plaisir pour moi d’y donner rendez-vous à tous mes amis bouquineux ! Je ne cite pas de noms pour ne pas en oublier. Si on fait ça, les organisateurs vont enregistrer un pic de fréquentation. 😆

  1. Ca doit être un vrai plaisir j’imagine pour un pro comme toi.
    L’amour des livres est spécial et moi aussi j’en ai tjrs qui m’attendent . Bonne lecture cher Claude et ton fils est bien réussi, bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *