Commentaire

CAT 215 — Un commentaire

  1. Voilà un livre que je ne peux laisser passer sans le lire, cela me rappellera mes souvenirs d’un passage dans le fin fond de la forêt guyanaise.Merci Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *