AccueilAuteursPhilippe ClaudelDe quelques amoureux des livres…

Commentaire

De quelques amoureux des livres… — 6 commentaires

  1. Pas mal le titre, un peu long pour le mettre entièrement dans un article 😉
    Justement, hier à la bibliothèque, j’ai vu un pareil livre, pareil sans être pareil car celui-là recensait quelques idées d’auteurs déjà connus qui n’ont pas été jusqu’au bout de leurs idées…

    Mais, Claude, toi, tu es déjà un écrivain connu et reconnu… par nous, tes lecteurs, tes fidèles 😛

    Pour moi et par moi, un auteur connu est un auteur que j’ai aimé lire. Moi, lectrice, je le reconnais comme tel parce qu’il devient connu par moi. Car reconnaître un auteur connu qui est déjà reconnu comme tel, c’est un peu comme un berger qui suit ses moutons, non ? Et le jour où « on » parle d’un auteur qui est déjà connu par moi mais qu’on dit qu’il devient connu parce que A + B + C + D + … en parlent enfin, je suis trop fière de l’avoir découvert avant (rires)
    Est ce que c’est logique, ce que je viens de dire ? vous me suivez ?

    Bon weekend Claude

    • Parfaitement clair ! Il faut que je m’habitue à vivre avec cette idée : je suis connu. De toi, bien sûr, et d’environ… quelques lecteurs fidèles qui me suivent. Voilà, je suis célèbre ! 😎
      Il me reste plus qu’à devenir riche, mais ce détail n’a (heureusement) jamais été important pour moi. 🙄

      Quant au bouquin que tu as vu, et qui recense des idées abandonnées en cours de route… Comment peut-on faire une chose pareille ? Comment peut-on, après avoir adopté une belle et bonne petite idée, l’abandonner lâchement le long d’une route sous prétexte qu’on ne sait qu’en faire, qu’on n’et pas capable de la transformer en histoire ? Écœuré, je suis !!! 👿

      Merci pour tes encouragments, Cécile. 😉

  2. …..des petites idées plein les tiroirs, souvent, tu nous en donnes à lire qui me rappellent vaguement quelque chose, du genre de la ficelle qui a perdu son cerf-volant, de l’éléphant qui ne voulait pas enjamber l’arc-en ciel, de peut de le faire craquer, de l’origine des sapins descendus du ciel en parachute…
    Avec le petit bouquin que tu nous présentes, j’ai envie d’ouvrir mon tiroir, pour moi, égoïstement! Et puis on verra… Merci cher Claude, et bon vent à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *