AccueilAuteursYann QueffélecL’homme de ma vie

Commentaire

L’homme de ma vie — 5 commentaires

  1. Moralité, je me souviens et me souviendrai du fils, mais jamais du père ! Pourquoi est-ce que ce genre d’histoire fait chaque fois naître en moi une haine sourde et une brusque envie de monter aux barricades au secours du petit Yann ? je me le demande…

    • Mais si Henri n’avait pas été comme ça, Yann serait tout autre. Peut-être ne serait-il pas écrivain, même. C’est sans doute pour cela qu’il est satisfait d’avoir eu ce papa.

      • Et peut-être que si son père l’avait aimé et lui avait donné tout ce qu’il pouvait, il serait devenu un écrivain encore meilleur… On peut être exigeant avec son enfant, mais faut-il vraiment être maltraitant ? je reste persuadée qu’on obtient plus avec de l’amour qu’avec du mépris et qu’il n’est pas forcément obligatoire de souffrir pour réussir dans la vie… N’est-ce pas toi qui le disait (ou, comme nous le pensait) ? regarder dans la même direction, aider l’autre à s’accomplir ?

  2. Sans compter qu’il y a une jalousie certaine derrière tout cela… et sans doute aussi une relation très malsaine de victime à bourreau… non, j’ai beau chercher, je ne trouve pas de justification à ce genre de comportement…

    • Aucune justification, évidemment. Mais pour Yann, il est impossible de revenir en arrière. Il a eu la vie qu’il a eu, son père est mort depuis plus de 20 ans… Il faut qu’il vive avec, et ce bouquin a certainement pour lui une fonction thérapeutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *