AccueilActualitéFoire du livre de Brive 2015

Commentaire

Foire du livre de Brive 2015 — 13 commentaires

  1. Je vois que tu as passé une très bonne journée a Brive, et que tu as rencontré tes écrivains bien aimés.
    Si c’était pas si loin j’adorerais y aller, peut-être que j’irai un jour.
    Maintenant tu as de nouveau pas mal de lecture et nous allons en profiter quand tu nous feras un compte rendu, je les attends avec impatience, bonne soirée a toi.

  2. Magnifique retour d’une superbe journée ! reste encore la foire du livre de Paris et celle de Genève non ? Ah non, à Genève en ce moment on ne parle que de la Grotte de Lascaux… mais c’est joli aussi !
    Bonne redescente de ton petit nuage !

        • Il existe de nos jours un truc très pratique qui s’appelle le train. 😀
          Le temps de lire un court roman, tu arrives le vendredi soir à Toulouse où je te récupère. Je t’accueillerai bien volontiers dans mon palace. Le lendemain, nous irons ensemble nous éclater à Brive, et je te redépose à la gare le samedi soir ou le dimanche matin.
          On prend rendez-vous ?

          • je viens de consulter la SNCF … effectivement 4h de train pour faire Marseille / Toulouse. C’est tentant … Et puis si tu m’accueilles dans ton palace, alors comment refuser ?
            on en reparle l’été prochain (pour que je puisse prendre des billets prem’s).
            Merci Claude !

  3. Merci pour ce compte-rendu délirant de bonheur et d’enthousiasme. J’en ai d’autant plus de regrets que “le temps et son triste cortège” m’interdise d’aller, moi aussi, à la rencontre de l’intelligence, de l’humour, de la créativité. Quoi qu’il en soit, à travers toi, j’ai eu l’impression de vivre un moment exaltant au milieu de tous ces heureux élus du Mot et de la Pensée.

  4. Et nous, qui vous avons facilement suivi toute cette page, qui n’avons pas poi­reauté devant les stands, qui n’avons pas enduré la foule, les bous­cu­lades, la cha­leur, le pié­ti­ne­ment, la fatigue, et sur­tout qui n’avons subi et sup­porté que ton plaisir pen­dant cinq minutes, nous vous remercions, toi et ta p’tite femme, d’avoir visité cette Foire et… d’y retourner l’an prochain. Y a pas de raison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *