AccueilAuteursFouad LarouiLes tribulations du dernier Sijilmassi

Commentaire

Les tribulations du dernier Sijilmassi — 4 commentaires

  1. Rien que pour cette phrase, je cours acheter ce livre : N’attribuons pas à la méchan­ceté ce qui s’explique aisé­ment par la stupidité.
    Merci Claude

  2. Il est beaucoup plus grave d’être méchant que bête. La bêtise est un état subi et non choisi, la méchanceté est un vice nuisible à soi-même et aux autres.

    • Répondu en douze minutes ! Félicitations, Catherine…
      Et je suis d’accord, d’autant qu’il faut être bête pour se laisser aller à la méchanceté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *