Commentaire

Emmaüs — 2 commentaires

    • Je ne pense pas que le côté autobiographique du roman se trouve dans l’histoire, mais plutôt dans le vécu, dans le sentiment de tentation, de danger, de descente aux enfers, et dans le déchirement et la perte irrémédiable d’une partie de sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *