Minifiction #1

Il m’arrive fréquemment d’avoir des idées qui feraient de bons points de départ pour des textes courts. Mais dans la plupart des cas, je ne les écris pas, par manque de motivation. À la recherche d’un aiguillon, j’ai décidé qu’au moins une fois par semaine, je posterai ici un de ces brefs récits. J’ai l’espoir que cet engagement sera suffisamment important pour que je fasse l’effort de donner forme à ces idées en vrac. Quelques minutes hebdomadaires, plaisir d’écriture pour moi, plaisir de lecture pour mes lecteurs je l’espère. J’ai décidé de nommer ces textes brefs des Minifictions.

Voici la première, parodie d’un conte que tout le monde reconnaîtra sans peine…

L’appel au poids dormant

Cliquez sur l’image

8 réflexions sur « Minifiction #1 »

  1. Et bien moi j’aime bien ! et je t’encourage à continuer, car tu as une belle écriture, fluide, qui m’invite à poursuivre l’aventure.
    En tout cas, le prince ici en a de la patience 🙂 belle journée

  2. Curieux… je ne peux m’empêcher de trouver un air très…contemporain à ce conte.
    Ma lecture serait-elle influencée ?
    Possible.
    Probable.
    😉

  3. Claude, tu n’as pas mis ton site à l’heure (pas bien, pas bien^ ^)
    Il est encore à l’heure d’été — c’est malin, tu m’as fait sursauter : j’ai cru être vraiment en retard * rire *

  4. Elle a bien raison de roupiller la miss, parce qu’avec la tripotee de gamins qu’il va lui faire cet excité, elle n’aura plus beaucoup de temps ! Signé : une ancienne dormeuse !
    Merci Claude, continue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *