AccueilPas d'accordAmis auteurs, méfiez-vous !

Commentaire

Amis auteurs, méfiez-vous ! — 5 commentaires

  1. Il faut effectivement se méfier des Editions Numeriklivres, j’en ai aussi fait les frais, rien n’est clair, les auteurs sont méprisés voire carrément insultés lorsqu’ils ne se plient pas en quatre pour faire la promotion de leurs titres, et la promotion que fait Numeriklivres se résume à un encart de temps en temps sur leur page Facebook.
    A fuir vraiment!

    • Dépuis que j’ai mis en ligne cet article il y a quatre ans, j’ai croisé sur Internet beaucoup de gens qui avaient eu des problèmes avec ce type, ce qui ne l’empêche pas de continuer à sévir. Il a dû m’oublier, car il m’a récemment recontacté par Twitter, espérant sans doute que j’allais, en tant qu’auteur, être ravi qu’on me fasse des propositions. Ce qui prouve, soit qu’il n’a pas de mémoire, soit qu’il a arnaqué tant de gens qu’il ne peut en tenir une liste ! 🙂

      • Oui, je pense malheureusement qu’il a arnaqué tellement de gens qu’il s’y perd lui-même et comme il ne fait aucun cas des personnes à qui il a affaire, il les oublie effectivement très vite. Il faut se rassurer en se disant que beaucoup d’auteurs le connaissent maintenant de réputation et qu’ils se méfient.

        • Il n’est pas le seul à prendre les auteurs amateurs pour des imbéciles. J’ai également eu des problèmes avec Édilivre. Apparemment, ils acceptent tous les textes afin d’étoffer leur catalogue, sans doute sans même relire, car il y a parfois des fautes grossières dans les livres finis.
          Il y a quelques années, ils ont organisé un concours, écriture d’un texte à contraintes. (Première et dernière phrases imposées, ainsi que la longueur.) Les quinze premiers seraient édités en recueil. Je participe, je termine cinquième. À partir de là, plus aucune nouvelle ! Le fil correspondant sur leur forum a été fermé, ils n’ont plus répondu aux mails, sauf pour avertir les lauréats qu’ils n’avaient pas le droit de mettre leurs textes en ligne sur un site. Ce que j’ai quand même fait, évidemment ! Il est ici. 🙂

          • Oui, c’est sûr, Edilivre est connu aussi pour être une sorte d’autoedition déguisée avec des frais à la charge de l’auteur pour les corrections, 4 de couv, etc… et aucune diffusion apres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *